Sculpture Humaine

 Avec « Sculpture humaine », une série de douze photographies, j’ai voulu traiter le thème du corps de l’Homme dans l’environnement non naturel. Le modèle a une pose atypique, qui prête à la réflexion : est-ce un montage ? Une œuvre surréaliste ? Est-ce une position quelque peu acrobatique réalisée devant l’objectif ? Quoi qu’il en soit, cette pose absurde et inattendue ne laisse pas indifférent.

Le corps humain est traité de façon systématique et répétitive, dans des endroits fermés et impersonnels du quotidien, dans lesquels on ne s’y attarde pas et auxquels on ne prête jamais une grande attention : devant des murs blancs, dans des toilettes publiques, des couloirs, des salles. Sur une partie de la série, le corps est un objet parmi l’environnement, il s’y fond sans y faire de vagues, contrairement à l’autre.

La recherche des lieux est tout aussi importante que celle de la pose atypique du corps : ils dégagent une ambiance froide, ce qui provoque un contraste avec la position du corps qui fait parfois sourire. La présence des corps donne de l’importance aux lieux : sans eux, les photographies n’auraient pas d’impact.

Trois aspects sont mis en avant. Sur certaines, la symétrie est primordiale. Le corps en devient même le centre. Sur d’autres, le corps n’est qu’un objet, une statue, parmi les autres éléments d’un débarras. Sur une photographie en particulier, le corps est présenté comme à un spectacle, il est mis sur un piédestal sur une scène.

Le corps réduit à l’état d’objet par la pose sculpturale est le point commun de cette série. Ces photographies auraient pu être réalisées avec n’importe quel autre élément qu’un corps.

Mégane Lestienne